3 docteurs dauphinois lauréats des prix de thèses de la Chancellerie

Cette année encore, les travaux de trois docteurs dauphinois sont récompensés par la Chancellerie des universités de Paris*

Camille Hébert, lauréate du 1er prix en Sciences de gestion, pour sa thèse intitulée ? Essais sur la Structure du Capital et le Capital Humain ?, réalisée sous la direction d’Edith Ginglinger au sein de DRM.

Antoine Fabre, lauréat du 2nd prix en Sciences de gestion, pour sa thèse intitulée ? Quantification comptable et limites du gouvernement à distance : Le cas de la comptabilité dans les bagnes coloniaux de Guyane ( 1859-1873) ?, réalisée sous la direction de Pierre Labardin au sein de DRM.

Aude Genevay, lauréate du Prix en sciences ? toutes spécialités ?, pour sa thèse intitulée ? Régularisation Entropique du Transport Optimal pour l’Apprentissage Statistique ?, réalisée sous la direction de Gabriel Peyré au sein du CEREMADE.

Toutes nos félicitations aux trois jeunes docteurs !

En raison des mesures sanitaires actuelles, la traditionnelle cérémonie de remise des prix en Sorbonne ne pourra avoir lieu cette année.

* : Chaque année depuis 1987, la Chancellerie des universités de Paris récompense par ses prix solennels de jeunes docteurs, issus des 15 universités et de 6 grands établissements d’enseignement supérieur d’?le-de-France, qui, tous, par l’excellence de leur thèse, ont fait progresser la recherche de fa?on remarquable dans des champs disciplinaires aussi variés que la médecine, la science, le droit, les sciences politiques, la pharmacie, les sciences économiques et de gestion, les lettres et sciences humaines.